« Soutien international pour la protection du camp d’Achraf | Accueil | »

20 juillet 2011

Commentaires

jules

encore 2 enfants morts dans les LODS, ces appartements que vous aimez tant.
Il faut RASER ces immeubles, qui ne représentent RIEN , ceux et celles qui croient que ces immeubles doivent être conservés en mémoire de je ne sais quoi SONT DES IRRESPONSABLES

il y en a ASSEZ de ces espèces d'intellectuels que vous êtes, les DEVEAUX, MORIN DESSAILLY et autres , LODS l'architecte des préfabriqués et des immeubles de DRANCY qui ont servi au transit des JUIFS vers l'Allemagne eu Juillet 1942 , MADAME la Sénatrice MORIN DESSAILLY faites annuler le classement de ces immeubles, classement dont vous êtes responsable ...

Aujourd'hui Mr DEVAUX et Mme MORIN DESSAILLY vous devez avoir HONTE en vous regardanbt dans une glace.

mauvaisélève

Surprise de chez surprise.
Ma sénatrice dirigeait les débats du Sénat sur la production audiovisuelle retransmis sur la chaîne Public Sénat. Le débat était de bonne facture mais difficilement accessible à des non professionnels.
Je n'ai pas tout regardé.
La culture en France est semble-t-il mal gérée.
Les productions audiovisuelles françaises qui sont soutenues par des fonds publics ne s'exportent pratiquement pas.
Le bilan des intermittents du spectacle est désastreux : assedic : 100 000 adhérents = 1 milliard d'euros de déficit.
A la télévision à part quelques exceptions de séries françaises et les scores des retransmissions de matchs de foot : les grosses audiences sont obtenues par des films débiles américains ou les encore plus débiles téléfilms américains destinés à la ménagère de moins de 50 ans avec enfants.
Devant ce fiasco culturel qui menace notre culture et notre langue que faire.
Pourquoi les personnes qui gérent les fonds publics ne demandent pas aux producteurs audiovisuels français de faire des téléfilms, des séries, des documentaires qui puissent faire des audiences et surtout d'envisager d'exporter notre production nationale.
Dans un reportage ancien on voyait des producteurs américains qui dès le départ de leur production envisager de vendre leur produit à la vieille Europe.
Pourquoi les producteurs français ne cherchent-ils pas dès le départ à vendre leur produit aux Américains ou aux Chinois ne sont-ils pas trop accro aux subventions françaises.

Catherine MORIN-DESAILLY

Monsieur,
Je comprends votre réaction et votre colère, mais je tiens à vous rappeler qu’il ne faut pas confondre réhabilitation et classement.
Vous savez sans doute que dans le cadre du Grand Projet de Ville, il a été décidé en 2004 de réhabiliter ces immeubles dits « Lods ». C’est dans le cadre de la contractualisation avec l’agence de Rénovation Urbaine, que celle-ci a eu lieu, sous l’égide de l’architecte urbaniste Nicolas Michelin.
Lorsque bien plus tard, la protection de cet ensemble a été sollicitée, c’est bien entendu sachant qu’une majeure partie des immeubles avait, dans le cadre de cette réhabilitation, subi toutes les procédures de contrôle en matière de sécurité.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

le chiffre du mois
620 000
c'est le nombre d'élèves en Normandie pour le rentrée scolaire 2016/2017
en direct du senat
L'UNION EUROPEENNE, COLONIE DU MONDE NUMERIQUE ?

Actualité de Catherine Morin-Desailly en photos !

    le chiffre du mois

    En Seine-Maritime :

    8 bis, rue Alsace-Lorraine
    76000 Rouen
    Tél. : 02 35 15 38 30
    Fax : 02 35 71 14 85

    catherine.morindesailly@wanadoo.fr

    Au Sénat :

    15, rue Vaugirard
    75291 Paris cedex 06
    Tél. : 01 42 34 29 95
    Fax : 01 42 34 40 42

    c.morin-desailly@senat.fr

    Accès à tous les contacts