« Rencontres de terrain | Accueil | Hommage à Gérard Bontemps »

28 juillet 2011

Commentaires

Ludovic Delesque, conseiller général

Madame la Sénatrice, je n'ai pas l'habitude de commenter les différents blogs. Si le département prend de telles mesures, je vous assure que ce n'est pas de gaîté de coeur.
Les trois principales prestations sociales obligatoires dont vous parlez (APA, RSA et PCH) sont de moins en mois compensées, par l'Etat, et de plus en plus coûteuses.

En 2002, les dépenses d’APA représentaient 50 millions d’euros pour une compensation de l’Etat de 31 millions soit 62%. En 2011, l’Etat apporte la même compensation alors que les dépenses ont plus que doublées et s’élèvent à 110 millions. La part de l’Etat ne représente plus que de 28%.

En 2004, les dépenses de RSA (anciennement RMI) s’élevaient à 111 millions d’euros pour une compensation de l’Etat de 101 millions, soit 91%. En 2010, les dépenses s’élèvent à 150 millions d’€ alors que l’Etat n’apporte plus que 73%.

Cette baisse est encore plus importante pour la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). En 2008, les dépenses de PCH étaient de 13,8 millions d’€ compensées à 95% par l’Etat. En 2010, ces dépenses s’élèvent à 25 millions d’€ (quasiment doublé) alors que la compensation de l’Etat a diminué de 16% (passage de 13.2 à 11 millions d’€). La part de l’Etat ne représente plus que 45% des dépenses.

Au total, sur ces trois prestations, la non compensation de l’Etat atteint 670 millions d’€ pour le Département de Seine Maritime, soit la moitié de la dette du Département. A titre de comparaison, le Département devrait augmenter ces impôts de 25% pour palier au manquement de l’Etat.
Alors, plutôt que de "surfer" sur la vague UMP pour casser la gestion de la gauche, j'aurais préféré vous voir lors de la marche silencieuse pour les deux fillettes décédées lors de l'incendie d'un immeuble "verre et acier" ou lors de l'inhumation ce matin de Michel Domas, conseiller municipal dont vous étiez le collègue il y a encore peu de temps.

mauvaisélève

C'est bien avec les "socialos" c'est le simplisme absolu. D'un côté il y a les grands méchants comme Nicolas et de l'autre les bons, voire auto-proclamés très bons. Or l'Etat ne compense plus les charges sociales. Mais tout cela tout le monde de droite comme de gauche sait les difficultés de l'Etat. 1 600 milliards de dettes soit environ 50 milliards en 2010 rien que pour les intérêts de la dette. En 2011 l'Etat français devra emprunter près de 200 milliards d'euros. Or donc si Dame Tartine est élu Présidente pourra t-elle donner à vau l'eau des sous non pas seulement au département de la Seine-Maritime mais aux 100 départements. 670 millions d'euros par 100 départements soit 67 milliards d'euros. Où Dame Tartine les trouvera-t-elle. Elle augmentera les impôts de 25 % dit-on mais les impôts en France sont parmi les plus élevés du monde. 201 taxes et impôts. 50 % de la richesse nationale est gérée par l'Etat. Par conséquent les socialistes devraient s'interroger sur les moyens à mettre en place pour "gérer" le mot n'est pas joli c'est vrai, gérer le département : les investissements sont-ils tous utiles, y a-t-il trop de fonctionnaires au département. Le département ne s'occupe-t-il pas de tâches dévolues plus à l'Etat où à la Région. La gestion des Bureaux du département est-elle de qualité. Enfin tout est de la faute de notre grand Nain national. Peut-être qu'une part des difficultés du Département est en partie du dû à une gestion certes généreuse, mais oublieuse du fait qu'on ne peut dépenser que ce qu'on a.

Garfy

donc, continuer la guerre en Libye n'est pas dans nos moyens - pourtant !!!!!

d'accord avec 'mauvaisélève" - on ne peut dépenser que ce qu'on a

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

le chiffre du mois
620 000
c'est le nombre d'élèves en Normandie pour le rentrée scolaire 2016/2017
en direct du senat
L'UNION EUROPEENNE, COLONIE DU MONDE NUMERIQUE ?

Actualité de Catherine Morin-Desailly en photos !

    le chiffre du mois

    En Seine-Maritime :

    8 bis, rue Alsace-Lorraine
    76000 Rouen
    Tél. : 02 35 15 38 30
    Fax : 02 35 71 14 85

    catherine.morindesailly@wanadoo.fr

    Au Sénat :

    15, rue Vaugirard
    75291 Paris cedex 06
    Tél. : 01 42 34 29 95
    Fax : 01 42 34 40 42

    c.morin-desailly@senat.fr

    Accès à tous les contacts